Petit détour par la conférence pour les femmes de samedi à Lubumbashi

Par Ruth :

La conférence de femmes de valeurs sur les abus spirituels faits aux femmes à Lubumbashi s’est bien déroulée le samedi 13 avril.

Dieu soit loué pour la présence de plusieurs femmes qui sont venue participer avec une grande soif de la parole de Dieu. Nous avons eu de très beaux échanges et beaucoup d’exemples, de témoignages d’abus faits aux femmes ici. La connaissance de la vérité nous a fait du bien. Plusieurs se sont réjouies pour cette rencontre.

Une maman nous a partagé sa souffrance disant « Mon premier fils est mort. J’étais troublée, angoissée et désespérée et mon mari désorienté… Quelques semaines après le deuil, j’ai décidé d’aller participer au culte du dimanche dans notre église pour écouter la Parole et essayée d’oublier mes soucis. Après le culte, on nous a appelé dans une réunion avec le couple du pasteur et les anciens de l’église. On nous a demandé d’expliquer pourquoi notre enfant est mort – pourtant nous servons Dieu. Ils ont insisté pour nous demander de leur dire la cause de ce malheur dans notre couple. Cela m’a brisé le cœur et j’ai commencer a culpabiliser cherchant quel mal Dieu voyait en moi pour permettre la mort de mon fils. »

Heureusement lundi nous allons commencer la formation à la consolation et nous prions que Dieu console cette femme et plusieurs autres femmes blessées et désorientées à cause des abus et d’autres problèmes dans leurs vies.

Merci de nous porter dans vos prières pour la suite du programme à partir de lundi.

Publicités

Madagascar : les personnes viennent de près et de loin pour brûler les fétiches et se donner au Seigneur

Par Harimino et Tinah :

Ces derniers temps, je glorifie le Créateur car un grand nombre de personnes ont répondu à SON APPEL !

Elles viennent de près et de loin pour brûler les fétiches et se donner au Seigneur. Les gens sont impressionnés par les guérisons et délivrances après avoir connu des échecs chez les guérisseurs.

Ces derniers mois, j’ai surtout travaillé dans mon village et à Toliara. Un pasteur m’a demandé d’enseigner dans son église le 14 et 17 février dernier à Toliara où nous avons développé « la vie personnelle du chrétien et sa vie dans la communauté, son témoignage. »

Dans mon village, c’est presque tous les dimanches que j’enseigne. Le vendredi, jour de marché, c’est l’évangélisation en plein air dans 4 endroits différents. Malheureusement je n’ai pas de photo… faute d’appareil. Après Pâque, j’enseignerai de nouveau les jeunes.

Du 22 au 26 Avril, nous irons, Harimino et moi, dans un village de pêcheurs au Sud de Toliara pour former les jeunes et les responsables d’une église.


Voici notre programme commun de cette année : 

  • du 22 au 26 avril : Ankilibe, au sud de Toliara.
  • du 10 au 14 juillet : Andranomamikely, au sud de Tamatave,sur le Canal des Pangalanes.
  • du 11 au 15 septembre : Ambola au sud de Toliara. Rassemblement de plusieurs églises.)

Merci pour vos intercessions pour l’insécurité surtout…

Formation à la consolation à Kananga : Oui, le Seigneur a consolé les femmes !

Par Ruth :

Merci beaucoup pour votre soutien en prières pour la formation à la consolation ici a Kananga. Nous avons clôturé le 30 mars avec la conférence sur les abus spirituel faits aux femmes.

Nous avons passé une très belle semaine. Oui, le Seigneur a consolé les femmes ! Ici beaucoup de femmes sont passées par des souffrances que l’on ne peut pas imaginer. J’ai été dépassée par ce que je les entendais raconter. Heureusement le consolateur vit en nous, l’esprit de Dieu, et il va continuer son travail dans leurs cœurs.

Les femmes sont étonnées par cet enseignement. Elles ont été très touchées et reconnaissantes.
A la fin, nous avons lu sur leurs visages la joie d’être consolées, l’espoir qui naît et le courage puisque qu’elles ont cru. Plusieurs ont pratiqué les enseignements sur les traumatismes des enfants. Elles venaient nous témoigner combien leurs enfants sont contents quand elles se donnent le temps de les approcher pour discuter.

Cette formation a aidé plusieurs à voir clair dans leurs circonstances, et à croire à l’amour et la grâce de Dieu.
Le soir nous avons eu du mal à nous séparer… Il y avait eu tellement de témoignages sur les abus spirituels à Kananga donc beaucoup de femmes sont victimes et ce message a vraiment éclairé les femmes.

Dieu soit béni pour ces actions de puissance parmi nous à partir de sa parole qui a guéri les cœurs blessés.

Photo en haut :
L’équipe avec quelques femmes qui ont reçu une Bible à la fin de la formation.
Un frère a fait ce don aux femmes leaders qui n’avait pas de Bible. Dieu soit loué !

Module « Jeune fille, tu as du prix » à Bunia : 44 participantes intéressées et actives

Par Chantal :

À Bunia, le 31 mars vient de se clôturer avec une conférence sur le module : « Jeune fille, tu as du prix » organisé par le groupe de « Femmes de valeur » de Bunia.

La première session sur « Ma Valeur » était au cœur de la réflexion.

44 participantes intéressées et actives. Leurs échanges successifs ont montré leur curiosité de connaître ce qui fait leur valeur. Et voilà qu’elles étaient dans l’ignorance et la session les a rassurées sur le fait qu’elles sont précieuses aux yeux de Dieu par rapport à l’oeuvre du Christ à la croix.

Quelques témoignages :

Une fille dit : « Je me sous-estimais car tout ce que je pouvais faire n’était pas accepté par mon entourage. De ce fait je me suis enfermée en moi-même et ai sombré dans la solitude. Grâce à cette session je suis libérée de la solitude et je me surnomme  »Heureuse » car je suis heureuse car maintenant je peux sourrir et me tenir devant une foule et parler ».

Une autre poursuit en disant : « Je suis surprise de la qualité des enseignements car pour moi « avoir de la valeur » c’était être « à la mode » et peu importe les moyens utilisés. Mais j’étais dans l’ignorance et une occasion de chute pour les autres car je subissais la pression des filles de mon entourage. Grâce à la session, je ne me vois plus à travers ce groupe car je reconnais que j’ai de la valeur par rapport à Dieu et non par rapport à ma perception des choses. Je me responsabilise de leur apporter ces enseignements. »

Le lancement de cette formation a donné le goût aux leaders de certaines structures et des projets sont en cours pour donner toute la formation.