Les Femmes De Valeurs ont tenu leur rencontre mensuelle à Lubumbashi : Dieu qui console, guérit et restaure encore ! Il est vivant !

Par Ruth Bakolabati :

Il y avais une cinquantaine de mamans, avec un témoignage qui cadrait avec le thème du jour.

La dame qui a témoigné a connu un divorce un mois après son mariage. Elle était insultée, maltraitée, sa belle-mère ne voulais pas d’elle car elle avait rêvé qu’elle était une sorcière… Bref, elle était obligée de changer de milieu. Elle ne voulais plus entendre parler des hommes. Elle était profondément blessée. Et Dieu l’a restauré ! Elle s’est remariée et a 4 enfants !

Les Femmes De Valeurs ont tenu leur rencontre mensuelle le 28/09/2019 à Lubumbashi, avec le session « Guérir les blessures de cœurs ».

Sœur Joëlle a enseigné les femmes qui ont été touchées et ont pu identifier leurs blessures et les conséquences en écoutant l’histoire vraie de cette maman à la place de l’histoire du manuel.

D’autres étaient en pleurs et la parole de Dieu a été une consolation ! Dieu qui console, guérit et restaure encore ! Il est vivant !

Le temps n’a pas suffit pour finir tout le programme. Les femmes sont restées avec la soif… Dieu voulant, cette session pourra continuer.

Bravo et merci au comité EFF Lubumbashi, à toutes les Femmes De Valeurs qui s’impliquent pour organiser ces activités et à vous tous qui vous agenouillez ! Notre Dieu récompense chacun !

Publicités

Gloire à notre Roi qui donne aux personnes la soif de Sa Parole !

Par Tinah :

Gloire à notre Roi qui donne aux personnes la soif de la Parole !

Tous les lundis de 9h à 17h, j’enseigne. Nous déjeunons ensemble. Certains peuvent amener du riz et d’autres pas. On leur dit de venir suivre les formations et on partage ce que l’on a.

Ce sont toujours des moments de joie et de partages.

Dans les témoignages , chacun reconnaît que c’est une grande bénédiction divine. Beaucoup de larmes, de regrets et aussi de reconnaissance et de joie !

Grâce aux témoignages des pasteurs des églises visitées, les invitations affluent ! 

Ne m’oubliez pas dans vos intercessions.

Je trépigne de joie et je veux que le Seigneur agisse à travers moi à Sa seule gloire !   

7 septembre : activité « Guérir les blessures de cœurs » : les femmes ont été bénies et consolées !

Par Ruth :

Le samedi 07 septembre, le groupe femme de valeurs a organisé une activité avec le thème « Guérir les blessures de cœurs » en présence de 51 femmes. La sœur Bijou a enseigné, et les femmes ont été bénies et consolées !

La suite de cet enseignement est prévu le mois prochain puisque ce thème est important et aide beaucoup de femmes a réaliser l’amour de Dieu malgré la souffrance.

Dieu soit loué pour son oeuvre ! Merci pour vos prières.

Formations à Besakoa : Tous ont témoigné de l’utilité des enseignements

Par Tinah :

J’étais à Besakoa du 22 au 25 août : Tous les membres de l’église ont suivi les formations avec zèle.

Ils réagissaient à chaque nouvelle vérité partagée… Nous commencions à 8 h 30 et poursuivions jusqu’à 17 h, avec pause déjeuner de 90 mn. 

Leur intérêt m’encourageait et je ne sentais pas la fatigue… Les femmes campaient dans l’église. Quant aux hommes, après le dîner, ils nous quittaient pour rejoindre leur campement dans une maison du village. 

J’ai pu apporter : VLC: Sessions 1, 2, 3 et 6 –  SPC : Être une seule chair – PCV: Construire la relation parent/enfant  – ASR : Le mode d’emploi – L’étape : Du faux au Vrai

Tous ont témoigné de l’utilité des enseignements.

Voici quelques témoignages :   

  • Une ado :« J’ai toujours su que Dieu m’aime, mais aujourd’hui mon cœur a été spécialement touché. Je suis vraiment heureuse, et en plus IL m’a donné un pouvoir. »
  •  Une femme : « Quel bonheur et quel soulagement de savoir que je ne suis plus une pécheresse mais une sainte, une juste même si parfois je trébuche. L’unité du couple m’a interpellée. » 
  • Un père de famille : « Quand je pense que les gens sont sous l’emprise de Satan, alors que c’est nous qui avons le pouvoir sur lui ! Je suis VRAIMENT libre en Christ ! » 
  • Un ancien : « Il est mortel de ne pas respecter le mode d’emploi, pas seulement pour notre sexualité, mais pour tout ce qui nous concerne, il faut toujours s’en tenir aux Saintes Écritures. Ne nous laissons plus leurrer par le diable. »

Tous les parents ont reconnu qu’ils ont failli à leur devoir. Il faut maintenant prendre soin de son enfant dès le sein maternel. Tous ont avoué qu’ils ont beaucoup de forteresses à détruire pour avancer dans la liberté ! 

Le soir, avant de dormir, les femmes discutaient, partageaient leurs expériences…

Le dimanche, après le dîner, soirée de louanges… À l’unanimité, mon retour est souhaité…

“Femme de Valeur” à l’église Foursquare de Ouèdo : pour qu’elles sachent qui elles sont en Christ

Par Ablawa BOKO :

Les jeudi 8 et vendredi 9 août derniers, nous (Carole PIQUIONNE et Ablawa BOKO) étions avec les femmes de l’église évangélique Foursquare, paroisse de Ouèdo dans la ville d’Abomey-Calavi. Au total, elles étaient 37 femmes et 5 hommes pour ces deux jours de séminaire. Entre enseignement et temps de prière en groupe ou en binôme, ces femmes découvrent leur vraie identité en Christ et comment détruire les forteresses qui les empêchent de vivre libre en Christ.

Avec Carole PIQUIONNE, nous étions heureuses de voir l’impact que cet enseignement a eu sur ces femmes.

Voici quelques témoignages de nos sœurs :

 « A cause des forteresses, je n’avais pas de bonnes pensées sur moi-même et sur mes enfants. L’enseignement m’a permis d’avoir plus confiance en Dieu, de m’approcher davantage de lui et d’avoir de bonnes pensées sur moi et sur mes enfants ».

« De l’enseignement reçu, j’ai compris que j’ai fait souffrir mes enfants sans le savoir. J’ai l’habitude d’entendre de tels enseignements, mais cette fois-ci j’ai été vraiment touchée. J’ai beaucoup fait du mal à mes enfants. Et je pense que cet enseignement me permet de corriger ».

« A travers l’enseignement, j’ai compris que c’est à cause de mes forteresses que je suis là où je suis aujourd’hui. J’ai été bloquée dans mes affaires, dans ma vie ».

Et un homme d’affirmer : « avec cet enseignement, mon étoile brille de nouveau ».

Nous remercions le pasteur de l’église GOGO Maurice et son équipe pour l’accueil chaleureux dont nous avons bénéficié. Très enthousiaste, ce pasteur a souhaité que ce partenariat continue afin que toute l’église reçoive les formations EFF.

A Dieu toute la Gloire pour sa présence et son œuvre dans les cœurs ! Merci pour votre soutien dans la prière !

Les « femmes de valeurs » de Kinshasa ont visité les enfants mineurs prisonniers

Par Ruth :

Vendredi après-midi, les « femmes de valeurs » de Kinshasa avec le frère Samy, ont visité les enfants mineurs prisonniers. Ils sont au nombre de 333 jeunes entre 12 et 17 ans.

Nous prions que le message touche leurs cœurs à salut.

Avec les contributions de plusieurs « femmes de valeurs » nous venons d’avoir des assiettes que nous allons donner, distribuer à chacun pour qu’ils puissent manger normalement.

Merci beaucoup pour vos prières.

Les « femmes de valeurs » de Kinshasa ont visité les enfants mineurs prisonniers

Par Ruth :

Vendredi après-midi, les « femmes de valeurs » de Kinshasa avec le frère Samy, ont visité les enfants mineurs prisonniers. Ils sont au nombre de 333 jeunes entre 12 et 17 ans.

Nous prions que le message touche leurs cœurs à salut.

Avec les contributions de plusieurs « femmes de valeurs » nous venons d’avoir des assiettes que nous allons donner, distribuer à chacun pour qu’ils puissent manger normalement.


Merci beaucoup pour vos prières.