2 jours de séminaire… Nous avons été richement bénies par la Parole de Dieu et les partages

25/11/2019 – Par Ruth :

Nous sommes encore au Bénin, à Bohicon. Après la Conférence, nous avons fait 2 jours de séminaire avec la participation de 28 femmes. Nous avons été richement bénies par la Parole de Dieu et les partages.

A la fin une femme a témoigné :

« Ce séminaire m’a vraiment bénie. Depuis le début, la leçon tirée du sketch m’a touchée ! Je voulais même pleurer car c’est ce que je disais chaque matin dans mes prières, suppliant Dieu que je sois sa fille, qu’Il soit avec moi et me donne sa faveur ! Pourtant je suis déjà sa fille par Christ ! Il m’aime et ne m’abandonne jamais !
Et aussi j’avais une situation d’incompréhension avec une autre femme. Depuis une voix me disait toujours que je étais perdante, que je ne serai jamais vainqueur. J’ai la joie de recevoir la Parole qui me montre ma position et mes possessions en Christ ! Je suis plus que vainqueur par Christ. Maintenant je répète sans cesse en moi ses promesses ! Je suis dans la joie ! Merci pour la grâce de suivre cette Belle Parole et d’être en contact avec des « grandes dames en Christ ». Ma joie est grande puisque je suis bien entourée et je crois que Dieu le fera encore. »

Hier nous avons posé la question de savoir : « En quoi la domination des hommes vous met mal à l’aise ? »

La plupart de femmes ont pleuré, surtout concernant les hommes qui violent leurs femmes par orgueil du fait qu’ils ont donné une dote.

J’ai donné mon témoignage. La femme interprète a commencé à pleurer me disant qu’elle vit la même chose. Mais elles ne peuvent pas parler…

Ce moment de compassion, ensemble, nous a fait du bien et la Parole nous a consolée. L’enseignement nous a consolé et encouragé à servir, comme pour Christ.

A la fin, toutes ont loué Dieu avec des remerciements et des actions de grâce pour toutes ces vérités révélées et elles ont souhaité que l’on revienne encore.

Merci à vous tous qui avez cette mission à cœur et qui priez chaque fois pour nous.
Vraiment Dieu fait de grandes choses… Les femmes sont libérées ! Gloire à Dieu !

Les femmes de valeurs en RDC organisent plusieurs activités

21/11/2019 – Ruth Bakolabati :

Les femmes de valeurs en RDC organisent plusieurs activités :

  • A Goma, une session sur la Consolation le 30 novembre : Linda va enseigner au Centre Biblique.
  • A Lubumbashi, sur la Consolation des enfants traumatisés
  • A Kinshasa, sur la Consolation, le 8 décembre et pour les jeunes filles le 7 décembre.

Soeur Yvette réunie les filles en deux endroits chaque mois pour ASR. Merci de porter toutes ces activités en prières. Vos prières sont précieuses ! Nous voyons Dieu agir et nous nous sentons soutenues par vos prières. Merci pour votre persévérance.

Début de la conférence sur le leadership féminin à Bohicon : « Nous sommes sorties de nos sépulcres ! »

18/11/19 : Par Ruth

La conférence a bien commencée !
Un message fort pour les femmes leaders : la liberté en Christ pour les femmes leaders, pas un leadership comme moyen de satisfaire nos besoins fondamentaux… nous sommes comblées et restaurées en Christ, notre source. Un leadership pour accomplir les bonnes œuvres que Dieu a préparé d’avance.

En ce premier jour, les visages de femmes rayonnent de joie. Un bon message qui nous ramène dans une position de dépendance à Dieu et donne aussi beaucoup de joie aux hommes qui sont avec nous.

Dieu soit louer, merci pour vos prières.


19/11/19 : Par Ablawa

Nous avons très bien démarré la conférence sur le leadership féminin à Bohicon.

Une trentaine de femmes prennent part activement aux travaux qui prendront fin demain mercredi 20 novembre.

Maman Ruth BAKOLABATI les entretient sur ce qu’est une femme leader, sur la question de l’identité chrétienne et bien d’autres aspects importants pour le leadership féminin dans l’église.

La modératrice de la conférence Félicité ONIBON a affirmé au nom des femmes : « Nous sommes sorties de nos sépulcres ».

Nous rendons grâce à Dieu.

Conférence Panafricaine sur le Leadership Féminin : Lancement officiel des activités préparatoires

Par Jacob DJOSSOU :

La journée du samedi 12 octobre 2019 a consacré le lancement officiel des activités préparatoires de la première Conférence Panafricaine sur le Leadership Féminin. Cet événement abrité par l’église Baptiste de Hêzonho a connu la participation de plusieurs pasteurs, leaders d’églises et de fédérations, leaders de jeunesse, des femmes et leurs leaders, fidèles, etc.

Organisés par l’Espérance pour les Familles dans la Francophonie (EFF) et l’Institut Biblique Baptiste du Bénin (I3B), cette première Conférence Panafricaine sur le Leadership Féminin se tiendra du 17 au 21 novembre 2019 à Bohicon dans l’hôtel « Les Miracles ». Elle a pour but d’équiper les femmes leaders pour une bonne gestion des vies au foyer et les accompagner pour une présence effective dans la société. Ce lancement officiel vient à juste titre et a servi de cadre pour partager avec les Pasteurs et autres leaders des opportunités de formation des serviteurs de Dieu.

Le thème de cette édition intitulé « Leadership féminin, un atout pour l’église de demain » est révélateur de l’utilité et de l’urgence même de l’organisation de la Conférence Panafricaine. Outre le Bénin, des participants sont attendus du Nigéria, du Ghana, du Mali, du Burkina-Faso, du Togo, de la Côte d’Ivoire, etc. Ces participants sont composés des femmes des pasteurs et des leaders, des femmes leaders, des hommes et des responsables leaders soucieux du développement du leadership féminin.

Plusieurs autres activités sont prévues pour le compte de cette première conférence. Inscrivez-vous avant le 10 novembre 2019, délai de clôture des inscriptions afin d’aiguiser votre sensibilité pour une bonne promotion du leadership féminin selon Dieu dans les foyers et dans l’Eglise. Contactez-nous au (+229) 95 50 88 54 / 97 39 91 20 pour participer à 25.000 FCFA (sans hébergement) et à 50.000 FCFA (avec hébergement à l’hôtel).

7 septembre : activité « Guérir les blessures de cœurs » : les femmes ont été bénies et consolées !

Par Ruth :

Le samedi 07 septembre, le groupe femme de valeurs a organisé une activité avec le thème « Guérir les blessures de cœurs » en présence de 51 femmes. La sœur Bijou a enseigné, et les femmes ont été bénies et consolées !

La suite de cet enseignement est prévu le mois prochain puisque ce thème est important et aide beaucoup de femmes a réaliser l’amour de Dieu malgré la souffrance.

Dieu soit loué pour son oeuvre ! Merci pour vos prières.

Formations à Besakoa : Tous ont témoigné de l’utilité des enseignements

Par Tinah :

J’étais à Besakoa du 22 au 25 août : Tous les membres de l’église ont suivi les formations avec zèle.

Ils réagissaient à chaque nouvelle vérité partagée… Nous commencions à 8 h 30 et poursuivions jusqu’à 17 h, avec pause déjeuner de 90 mn. 

Leur intérêt m’encourageait et je ne sentais pas la fatigue… Les femmes campaient dans l’église. Quant aux hommes, après le dîner, ils nous quittaient pour rejoindre leur campement dans une maison du village. 

J’ai pu apporter : VLC: Sessions 1, 2, 3 et 6 –  SPC : Être une seule chair – PCV: Construire la relation parent/enfant  – ASR : Le mode d’emploi – L’étape : Du faux au Vrai

Tous ont témoigné de l’utilité des enseignements.

Voici quelques témoignages :   

  • Une ado :« J’ai toujours su que Dieu m’aime, mais aujourd’hui mon cœur a été spécialement touché. Je suis vraiment heureuse, et en plus IL m’a donné un pouvoir. »
  •  Une femme : « Quel bonheur et quel soulagement de savoir que je ne suis plus une pécheresse mais une sainte, une juste même si parfois je trébuche. L’unité du couple m’a interpellée. » 
  • Un père de famille : « Quand je pense que les gens sont sous l’emprise de Satan, alors que c’est nous qui avons le pouvoir sur lui ! Je suis VRAIMENT libre en Christ ! » 
  • Un ancien : « Il est mortel de ne pas respecter le mode d’emploi, pas seulement pour notre sexualité, mais pour tout ce qui nous concerne, il faut toujours s’en tenir aux Saintes Écritures. Ne nous laissons plus leurrer par le diable. »

Tous les parents ont reconnu qu’ils ont failli à leur devoir. Il faut maintenant prendre soin de son enfant dès le sein maternel. Tous ont avoué qu’ils ont beaucoup de forteresses à détruire pour avancer dans la liberté ! 

Le soir, avant de dormir, les femmes discutaient, partageaient leurs expériences…

Le dimanche, après le dîner, soirée de louanges… À l’unanimité, mon retour est souhaité…

Formation de femmes : chaque femme a pu comprendre l’amour, la volonté et le plan de Dieu pour elle

Par Ruth :

Du lundi 22 au vendredi 26 juillet, nous avons animé une formation de femmes. Plus de 65 femmes ont participé, pour suivre la « formation à la consolation » avant midi et quelques session de « Vivre libre en Christ » chaque après-midi.

Elle étaient très attentives et bien disposées à être enseignées. Personne n’a somnolé !

De 8h30 à 16hoo, toutes ces maman étaient là, s’étant impliquées dans l’enseignement avec des exemples de leur propre vécu. Tout ceci a beaucoup enrichi l’enseignement permettant à chacune de comprendre l’amour, la volonté et le plan de Dieu pour nous.

Nous avons passé une semaine richement bénie et les témoignages de quelques femmes nous a beaucoup touché.

En voici quelques-uns :

 » J’était désespérée en voyant mon fils rebelle, désordonné et je l’avait maudit à cause de tout le mal qu’il faisait. La session sur le traumatisme des enfants m’a ouvert les yeux sur la situation de mon fils. Je suis partie mettre en pratique le message de consolation. Mon fils a été touché ! Il m’a demandé pardon et à décidé de changer et de suivre Christ. Nous avons pleuré et nous nous sommes réconciliés. Je l’ai béni et j’ai changé mon langage. Toute notre famille est dans la joie ! Dieu soit loué. Merci pour cette mission de EFF. »

« Une vieille femme a été consolée de plusieurs deuils dans sa famille. Elle a expliqué sa souffrance et les questions qu’elle se posait. « Maintenant j’ai la réponse ! », a-t-elle-dit. La parole m’a consolé. Dieu soit loué, elle a béni les organisateurs de cette formation. »

« Une jeune femme a pu pardonner à son beau frère après plusieurs années d’amertume. Son bon frère avait dit des mensonges à sa belle famille et tout le monde avait cru à cela. Son mari l’a rejeté et la famille l’a haï. Elle a beaucoup souffert et prié en demandant sa mort tout les jours. Elle souhaitait que son mari puisse passer par la même circonstance puisqu’il ne la comprenait pas. Elle a déclaré « cette session m’a montré l’importance de pardonner. Je décide de pardonner à mon beau-frère et ma belle famille ». Cet enseignement va construire mon foyer et m’aider à comprendre le langage d’amour de mon mari et à être reconnaissante. Dieu soit grandement loué ! »

Quelques femmes ont expliqué les problèmes qui les avaient découragées dans l’oeuvre de Dieu. Elles ne voulaient plus servir Dieu ou servait avec regret et doute à cause du manque de réponse à leurs prières. La souffrance les a amenées à douter de l’amour et la bonté de Dieu.

A la fin de cette formation, les visages étaient rayonnants. Beaucoup de joie et des demandes d’autres formations prochainement.


Le samedi 27, une église nous a encore invitées dans leur programme pour les ados. Nous avons pu donner « le mode d’emploi » et la vidéo.

Plus de 200 jeunes était réunis avec leurs moniteurs, tous touchés par le message, ont glorifié Dieu.

Maman Bijou et son équipe on fait une organisation exceptionnelle avec leurs propres moyens. Tout était bien ordonné et à temps. Nous les félicitons vraiment.

Toute la gloire revient à notre Dieu ! Merci mes frères et sœurs pour tout votre soutient. Notre Dieu est fidèle et n’oublie pas l’oeuvre de chacun.

ASR à Kolwezi : plus de 100 jeunes filles ont participé aux activités

Par Ruth :

Vos prières nous ont accompagné dans cette mission à Kolwezi, nous vous en remercions.

Notre Dieu nous a encore fait du bien. Nous sommes arrivées à Kolwezi le samedi 20 juillet. Le dimanche 21 le pasteur Charles nous a invité pour donner 2 activités ASR dans son église. Plus de 100 jeunes filles ont participé aux activités.

Elles étaient très contentes. Dieu soit loué pour les plus de 50 jeunes filles qui ont pris la décision de l’abstinence avant le mariage et ont pris les cartes d’engagement. C’était beau de voir ces filles répondre et donner de belles conclusions de ce qu’elles ont compris.

Nous prions que Dieu les aide à rester fidèles.