Mouvement « femmes de valeur » : tout évolue à merveille à Lubumbashi

Par Ruth :

Samedi 20 juillet : Ce matin j’ai participé à l’activité « Femme de valeurs » à Lubumbashi. Maman Laetitia a donné la suite de la première session à la consolation : ce message a vraiment fait du bien à nos âmes !

C’est une grande joie pour moi de trouver ces femmes demeurer en Christ avec la même flamme, le même amour et le zèle pour l’oeuvre du Seigneur. Ce fut un bon moment de retrouvailles avec la communauté et plusieurs autres femmes qui viennent chaque mois depuis le début de ce mouvement. De nouvelles personnes s’y sont ajouté. C’est vraiment merveilleux de voir comme elles s’organisent. Tout évolue à merveille !

Merci pour vos prières en faveur du mouvement « femmes de valeurs » !

Publicités

Les « femmes de valeurs » de Kinshasa ont visité les enfants mineurs prisonniers

Par Ruth :

Vendredi après-midi, les « femmes de valeurs » de Kinshasa avec le frère Samy, ont visité les enfants mineurs prisonniers. Ils sont au nombre de 333 jeunes entre 12 et 17 ans.

Nous prions que le message touche leurs cœurs à salut.

Avec les contributions de plusieurs « femmes de valeurs » nous venons d’avoir des assiettes que nous allons donner, distribuer à chacun pour qu’ils puissent manger normalement.

Merci beaucoup pour vos prières.

Madagascar : les personnes viennent de près et de loin pour brûler les fétiches et se donner au Seigneur

Par Harimino et Tinah :

Ces derniers temps, je glorifie le Créateur car un grand nombre de personnes ont répondu à SON APPEL !

Elles viennent de près et de loin pour brûler les fétiches et se donner au Seigneur. Les gens sont impressionnés par les guérisons et délivrances après avoir connu des échecs chez les guérisseurs.

Ces derniers mois, j’ai surtout travaillé dans mon village et à Toliara. Un pasteur m’a demandé d’enseigner dans son église le 14 et 17 février dernier à Toliara où nous avons développé « la vie personnelle du chrétien et sa vie dans la communauté, son témoignage. »

Dans mon village, c’est presque tous les dimanches que j’enseigne. Le vendredi, jour de marché, c’est l’évangélisation en plein air dans 4 endroits différents. Malheureusement je n’ai pas de photo… faute d’appareil. Après Pâque, j’enseignerai de nouveau les jeunes.

Du 22 au 26 Avril, nous irons, Harimino et moi, dans un village de pêcheurs au Sud de Toliara pour former les jeunes et les responsables d’une église.


Voici notre programme commun de cette année : 

  • du 22 au 26 avril : Ankilibe, au sud de Toliara.
  • du 10 au 14 juillet : Andranomamikely, au sud de Tamatave,sur le Canal des Pangalanes.
  • du 11 au 15 septembre : Ambola au sud de Toliara. Rassemblement de plusieurs églises.)

Merci pour vos intercessions pour l’insécurité surtout…

Formation à la consolation à Kananga : Oui, le Seigneur a consolé les femmes !

Par Ruth :

Merci beaucoup pour votre soutien en prières pour la formation à la consolation ici a Kananga. Nous avons clôturé le 30 mars avec la conférence sur les abus spirituel faits aux femmes.

Nous avons passé une très belle semaine. Oui, le Seigneur a consolé les femmes ! Ici beaucoup de femmes sont passées par des souffrances que l’on ne peut pas imaginer. J’ai été dépassée par ce que je les entendais raconter. Heureusement le consolateur vit en nous, l’esprit de Dieu, et il va continuer son travail dans leurs cœurs.

Les femmes sont étonnées par cet enseignement. Elles ont été très touchées et reconnaissantes.
A la fin, nous avons lu sur leurs visages la joie d’être consolées, l’espoir qui naît et le courage puisque qu’elles ont cru. Plusieurs ont pratiqué les enseignements sur les traumatismes des enfants. Elles venaient nous témoigner combien leurs enfants sont contents quand elles se donnent le temps de les approcher pour discuter.

Cette formation a aidé plusieurs à voir clair dans leurs circonstances, et à croire à l’amour et la grâce de Dieu.
Le soir nous avons eu du mal à nous séparer… Il y avait eu tellement de témoignages sur les abus spirituels à Kananga donc beaucoup de femmes sont victimes et ce message a vraiment éclairé les femmes.

Dieu soit béni pour ces actions de puissance parmi nous à partir de sa parole qui a guéri les cœurs blessés.

Photo en haut :
L’équipe avec quelques femmes qui ont reçu une Bible à la fin de la formation.
Un frère a fait ce don aux femmes leaders qui n’avait pas de Bible. Dieu soit loué !

Module « Jeune fille, tu as du prix » à Bunia : 44 participantes intéressées et actives

Par Chantal :

À Bunia, le 31 mars vient de se clôturer avec une conférence sur le module : « Jeune fille, tu as du prix » organisé par le groupe de « Femmes de valeur » de Bunia.

La première session sur « Ma Valeur » était au cœur de la réflexion.

44 participantes intéressées et actives. Leurs échanges successifs ont montré leur curiosité de connaître ce qui fait leur valeur. Et voilà qu’elles étaient dans l’ignorance et la session les a rassurées sur le fait qu’elles sont précieuses aux yeux de Dieu par rapport à l’oeuvre du Christ à la croix.

Quelques témoignages :

Une fille dit : « Je me sous-estimais car tout ce que je pouvais faire n’était pas accepté par mon entourage. De ce fait je me suis enfermée en moi-même et ai sombré dans la solitude. Grâce à cette session je suis libérée de la solitude et je me surnomme  »Heureuse » car je suis heureuse car maintenant je peux sourrir et me tenir devant une foule et parler ».

Une autre poursuit en disant : « Je suis surprise de la qualité des enseignements car pour moi « avoir de la valeur » c’était être « à la mode » et peu importe les moyens utilisés. Mais j’étais dans l’ignorance et une occasion de chute pour les autres car je subissais la pression des filles de mon entourage. Grâce à la session, je ne me vois plus à travers ce groupe car je reconnais que j’ai de la valeur par rapport à Dieu et non par rapport à ma perception des choses. Je me responsabilise de leur apporter ces enseignements. »

Le lancement de cette formation a donné le goût aux leaders de certaines structures et des projets sont en cours pour donner toute la formation.

Séminaire VLC : 16ème communauté au Cœur Central d’Afrique ( CECCA 16)


Par Fiévin NZITA :

Invités par le pasteur responsable qui avait participé à l’ATP1, le séminaire à connu la participation 35 personnes dont 33 femmes et 2 pasteurs.

En général, les enseignements ont été bien accueillis. Le cœur de tous était intéressé à la Parole avec la soif de connaître d’avantage la vérité.

Les participants ont été étonnés par la méthodologie ce qui a suscité beaucoup de questions de curiosité pour comparer la vérité par rapport aux enseignements reçus d’avance par leur responsable.

Les deux premières sessions ont fait tomber les « lunettes de tradition et coutume » qui, jusque-là, influençaient leur vie chrétienne.

Ils ont glorifié Dieu du fait que toutes ces fausses croyances ont été remplacées par la Parole de Dieu qui est la vérité.

En voici quelques témoignages :

Une jeune femme a dit : « Il y a trois jours que je viens d’avorter. Avant le séminaire, je me sentais condamnée, rejetée ne pensant pas que Dieu pouvait m’accepter encore. C’est pour moi ces enseignements ! Je comprends que Dieu m’a pardonnée, m’accepte et m’a libérée de la culpabilité. »

Une femme a déclaré : « J’avais décidé de ne pas pardonner à mon beau-frère puisque suite à une longue souffrance qu’avait connue ma sœur, elle a fini par mourir. Et mon beau-frère a abandonné son corps prenant tout de la maison. La session sur le pardon m’a amenée à porter ma souffrance à la croix et j’ai accepté d’obéir à l’ordre du Seigneur de pardonner. « 

Le séminaire a pris fin le dimanche avec toute l’église. Gloire soit rendue à Dieu car beaucoup de frères et sœurs ont porté leurs offenseurs à la croix.

Les « Femmes De Valeur » de Kinshasa à la prison de Makala : 250 mamans prisonnières et environ 300 jeunes prisonniers ont pu entendre la Parole de Dieu

Par Ruth :

Mardi 19 mars, les « Femmes De Valeur » de Kinshasa sont allées à la prison de Makala pour enseigner plus de 250 mamans prisonnières.

Samuel et Michel sont partis avec nous pour enseigner les jeunes garçons mineurs et ados prisonniers. Ils sont aussi nombreux, parfois même 300 jeunes !

A l’occasion du « mois de la femme », les femmes ont contribué à cette action en donnant à chaque femme et jeune prisonnier un savon offert après l’enseignement.

Merci pour vos prière pour cette grande journée, que la Parole entre dans les cœurs de ces personnes en souffrance.


Dieu soit loué ! Nous venons de finir les activités à la prison.

► Les femmes ont suivi l’enseignant avec beaucoup d’intérêt. Quelques-une se sont mises débout en signe de réengagement à suivre Jésus-Christ sérieusement. Nous avons eu un bon moment de prières avec elles. Nous sommes vraiment fières pour cette grâce de servir avec Christ en prison !

Nous avons offert des savons à toutes les mamans qui étaient présentes et à tous les jeunes mineurs et ados.

La reconnaissance était visible sur leurs visages et le Seigneur est glorifié.

► Du côté des jeunes mineurs, il y a trop de choses qui font pleurer.

Nous avons discuté avec un enfant de 12 ans qui est dans la même cellule que les ados… son histoire fait pleurer !!

D’autres n’ont même pas d’assiette pour mettre la nourriture qui leur est servie à manger. Un jeune a mis le foufou et la sauce dans sa poche… Imaginez… d’autres n’ont pas de vêtement… une misère qu’on ne peut imaginer…

Nous prions Dieu pour que le mois prochain nous puissions apporter la Parole de Dieu mais aussi quelques assiettes en plastiques et quelques culottes et tricots à ceux qui sont presque nus.

Merci beaucoup vos prières.