Formation de femmes : chaque femme a pu comprendre l’amour, la volonté et le plan de Dieu pour elle

Par Ruth :

Du lundi 22 au vendredi 26 juillet, nous avons animé une formation de femmes. Plus de 65 femmes ont participé, pour suivre la « formation à la consolation » avant midi et quelques session de « Vivre libre en Christ » chaque après-midi.

Elle étaient très attentives et bien disposées à être enseignées. Personne n’a somnolé !

De 8h30 à 16hoo, toutes ces maman étaient là, s’étant impliquées dans l’enseignement avec des exemples de leur propre vécu. Tout ceci a beaucoup enrichi l’enseignement permettant à chacune de comprendre l’amour, la volonté et le plan de Dieu pour nous.

Nous avons passé une semaine richement bénie et les témoignages de quelques femmes nous a beaucoup touché.

En voici quelques-uns :

 » J’était désespérée en voyant mon fils rebelle, désordonné et je l’avait maudit à cause de tout le mal qu’il faisait. La session sur le traumatisme des enfants m’a ouvert les yeux sur la situation de mon fils. Je suis partie mettre en pratique le message de consolation. Mon fils a été touché ! Il m’a demandé pardon et à décidé de changer et de suivre Christ. Nous avons pleuré et nous nous sommes réconciliés. Je l’ai béni et j’ai changé mon langage. Toute notre famille est dans la joie ! Dieu soit loué. Merci pour cette mission de EFF. »

« Une vieille femme a été consolée de plusieurs deuils dans sa famille. Elle a expliqué sa souffrance et les questions qu’elle se posait. « Maintenant j’ai la réponse ! », a-t-elle-dit. La parole m’a consolé. Dieu soit loué, elle a béni les organisateurs de cette formation. »

« Une jeune femme a pu pardonner à son beau frère après plusieurs années d’amertume. Son bon frère avait dit des mensonges à sa belle famille et tout le monde avait cru à cela. Son mari l’a rejeté et la famille l’a haï. Elle a beaucoup souffert et prié en demandant sa mort tout les jours. Elle souhaitait que son mari puisse passer par la même circonstance puisqu’il ne la comprenait pas. Elle a déclaré « cette session m’a montré l’importance de pardonner. Je décide de pardonner à mon beau-frère et ma belle famille ». Cet enseignement va construire mon foyer et m’aider à comprendre le langage d’amour de mon mari et à être reconnaissante. Dieu soit grandement loué ! »

Quelques femmes ont expliqué les problèmes qui les avaient découragées dans l’oeuvre de Dieu. Elles ne voulaient plus servir Dieu ou servait avec regret et doute à cause du manque de réponse à leurs prières. La souffrance les a amenées à douter de l’amour et la bonté de Dieu.

A la fin de cette formation, les visages étaient rayonnants. Beaucoup de joie et des demandes d’autres formations prochainement.


Le samedi 27, une église nous a encore invitées dans leur programme pour les ados. Nous avons pu donner « le mode d’emploi » et la vidéo.

Plus de 200 jeunes était réunis avec leurs moniteurs, tous touchés par le message, ont glorifié Dieu.

Maman Bijou et son équipe on fait une organisation exceptionnelle avec leurs propres moyens. Tout était bien ordonné et à temps. Nous les félicitons vraiment.

Toute la gloire revient à notre Dieu ! Merci mes frères et sœurs pour tout votre soutient. Notre Dieu est fidèle et n’oublie pas l’oeuvre de chacun.

Publicités

Petit détour par la conférence pour les femmes de samedi à Lubumbashi

Par Ruth :

La conférence de femmes de valeurs sur les abus spirituels faits aux femmes à Lubumbashi s’est bien déroulée le samedi 13 avril.

Dieu soit loué pour la présence de plusieurs femmes qui sont venue participer avec une grande soif de la parole de Dieu. Nous avons eu de très beaux échanges et beaucoup d’exemples, de témoignages d’abus faits aux femmes ici. La connaissance de la vérité nous a fait du bien. Plusieurs se sont réjouies pour cette rencontre.

Une maman nous a partagé sa souffrance disant « Mon premier fils est mort. J’étais troublée, angoissée et désespérée et mon mari désorienté… Quelques semaines après le deuil, j’ai décidé d’aller participer au culte du dimanche dans notre église pour écouter la Parole et essayée d’oublier mes soucis. Après le culte, on nous a appelé dans une réunion avec le couple du pasteur et les anciens de l’église. On nous a demandé d’expliquer pourquoi notre enfant est mort – pourtant nous servons Dieu. Ils ont insisté pour nous demander de leur dire la cause de ce malheur dans notre couple. Cela m’a brisé le cœur et j’ai commencer a culpabiliser cherchant quel mal Dieu voyait en moi pour permettre la mort de mon fils. »

Heureusement lundi nous allons commencer la formation à la consolation et nous prions que Dieu console cette femme et plusieurs autres femmes blessées et désorientées à cause des abus et d’autres problèmes dans leurs vies.

Merci de nous porter dans vos prières pour la suite du programme à partir de lundi.

Module « Jeune fille, tu as du prix » à Bunia : 44 participantes intéressées et actives

Par Chantal :

À Bunia, le 31 mars vient de se clôturer avec une conférence sur le module : « Jeune fille, tu as du prix » organisé par le groupe de « Femmes de valeur » de Bunia.

La première session sur « Ma Valeur » était au cœur de la réflexion.

44 participantes intéressées et actives. Leurs échanges successifs ont montré leur curiosité de connaître ce qui fait leur valeur. Et voilà qu’elles étaient dans l’ignorance et la session les a rassurées sur le fait qu’elles sont précieuses aux yeux de Dieu par rapport à l’oeuvre du Christ à la croix.

Quelques témoignages :

Une fille dit : « Je me sous-estimais car tout ce que je pouvais faire n’était pas accepté par mon entourage. De ce fait je me suis enfermée en moi-même et ai sombré dans la solitude. Grâce à cette session je suis libérée de la solitude et je me surnomme  »Heureuse » car je suis heureuse car maintenant je peux sourrir et me tenir devant une foule et parler ».

Une autre poursuit en disant : « Je suis surprise de la qualité des enseignements car pour moi « avoir de la valeur » c’était être « à la mode » et peu importe les moyens utilisés. Mais j’étais dans l’ignorance et une occasion de chute pour les autres car je subissais la pression des filles de mon entourage. Grâce à la session, je ne me vois plus à travers ce groupe car je reconnais que j’ai de la valeur par rapport à Dieu et non par rapport à ma perception des choses. Je me responsabilise de leur apporter ces enseignements. »

Le lancement de cette formation a donné le goût aux leaders de certaines structures et des projets sont en cours pour donner toute la formation.

Séminaire VLC : 16ème communauté au Cœur Central d’Afrique ( CECCA 16)


Par Fiévin NZITA :

Invités par le pasteur responsable qui avait participé à l’ATP1, le séminaire à connu la participation 35 personnes dont 33 femmes et 2 pasteurs.

En général, les enseignements ont été bien accueillis. Le cœur de tous était intéressé à la Parole avec la soif de connaître d’avantage la vérité.

Les participants ont été étonnés par la méthodologie ce qui a suscité beaucoup de questions de curiosité pour comparer la vérité par rapport aux enseignements reçus d’avance par leur responsable.

Les deux premières sessions ont fait tomber les « lunettes de tradition et coutume » qui, jusque-là, influençaient leur vie chrétienne.

Ils ont glorifié Dieu du fait que toutes ces fausses croyances ont été remplacées par la Parole de Dieu qui est la vérité.

En voici quelques témoignages :

Une jeune femme a dit : « Il y a trois jours que je viens d’avorter. Avant le séminaire, je me sentais condamnée, rejetée ne pensant pas que Dieu pouvait m’accepter encore. C’est pour moi ces enseignements ! Je comprends que Dieu m’a pardonnée, m’accepte et m’a libérée de la culpabilité. »

Une femme a déclaré : « J’avais décidé de ne pas pardonner à mon beau-frère puisque suite à une longue souffrance qu’avait connue ma sœur, elle a fini par mourir. Et mon beau-frère a abandonné son corps prenant tout de la maison. La session sur le pardon m’a amenée à porter ma souffrance à la croix et j’ai accepté d’obéir à l’ordre du Seigneur de pardonner. « 

Le séminaire a pris fin le dimanche avec toute l’église. Gloire soit rendue à Dieu car beaucoup de frères et sœurs ont porté leurs offenseurs à la croix.

Le thème de la parentalité abordé au Centre Biblique : des participantes très attentives

Par Ruth :

pink-3199179_1280

Le 8 mars, à l’occasion de la journée de la femme, nous nous sommes réunies au Centre Biblique avec plus de 20 femmes et 4 hommes. Nous avons parlé du même thème (la parentalité – Ce que les parents doivent savoir…) et nous avons constaté combien ce module est important.

Une maman a témoigné disant qu’elle venait d’apprendre qu’elle peut parler à ses enfants au lieu de toujours les gronder. Elle pensait que si elle parlait calmement, les enfants ne pouvaient pas obéir.

Nous n’avons pas eu assez de temps pour finir toute la session mais les femmes étaient très attentives.

A la fin, elles ont exprimé leur joie et leur intérêt pour l’enseignement.

Un jeune homme célibataire est venu me voir, à la fin, pour remercier d’avoir eu l’occasion de suivre un tel enseignement avant de se marier. Il a dit « ces enseignements m’inspire et je vais me préparer en conséquence ».

Merci pour vos prières, elle sont précieuses !

« Femmes de Valeur », acte 1 à Cotonou : elles se réjouissent en découvrant leur liberté en Christ

Par Ablawa :

Image1 - Copie

Le samedi 23 février dernier, elles étaient onze à participer à la première séance « Femmes de Valeur » à Cotonou.

Nous avons repris ces séminaires d’enseignement et de partage en raison des merveilles que cela a accompli dans la vie des femmes qui les ont suivi il y a quelques mois.

Nous rendons grâce à Dieu pour son assistance pour le démarrage. Les participantes étaient très motivées et très impliquées. Nous avons commencé par l’étude de ce fameux verset de Galates 5.1 avant de parler de ces actes et paroles qui ont impactés négativement notre image et estime de soi. Il y a eu aussi le partage et la prière de bénédiction en binômes.

Le prochain rendez-vous est pour le 16 mars prochain.

Témoignage d’une participante :

« J’étais chez moi ce matin un peu abattue parce que j’ai été malade toute la semaine. J’ai par hasard vu l’annonce du séminaire sur Whatsapp et l’Esprit m’a poussé à venir. Je ne savais même pas que c’était pour parler de sujets qui me tenaient à cœur. J’ai vécu le rejet de ma tante chez qui j’ai grandi et cela a agit sur moi jusqu’à aujourd’hui dans le ministère. Je rend grâce à Dieu qui m’a amené ici ». Sr Jeanne

Merci pour vos prières.

vlc-femmes-fev-cotonou

Nouvelles de la formation à la consolation à Goma : l’amour de Dieu nous a consolées

Par Ruth :

fev2019

Lundi 11 février :


La formation à la consolation à Goma a bien commencer avec environs 80 participantes.

Nous avons partagé la Parole. Les femmes ont exprimé leurs lamentations et, à la fin, elles ont témoigné combien la Parole leur a fait du bien. « Quelle joie de connaître et d’accepter l’amour de Dieu par Christ notre Sauveur. Souvent nous mesurons l’amour de Dieu pour une personne en fonction de ses biens. Nous disons : « Si Dieu l’exauce c’est donc qu’Il l’aime, sinon comment pourrait-elle savoir qu’Il l’aime ? »
Aujourd’hui nous avons médité sur la valeur de l’amour de Dieu manifesté en Christ. Cette révélation nous a consolées !

Les besoins sont énormes chez les femmes abusées et elles ont beaucoup de problèmes dû à de nombreux conflits.

Que le Seigneur fasse son œuvre de salut et de restauration pour que ces femmes sortent de cette formation libérées.

 

Mercredi 13 février :


Merci pour vos prières !

Nous sommes maintenant avec plus de 100 femmes.

Aujourd’hui nous avons enseigné sur les blessures du cœur. Les femmes ont été très touchées et beaucoup ont pleuré amèrement. Nous avons prié avec plusieurs qui n’arrivaient pas à se calmer.Nous n’avons pas pu finir la formation à temps car c’était trop douloureux pour beaucoup. Mais Dieu a aider plusieurs à reconnaître leur état.

consolation-fev