« Femmes de Valeur », acte 1 à Cotonou : elles se réjouissent en découvrant leur liberté en Christ

Par Ablawa :

Image1 - Copie

Le samedi 23 février dernier, elles étaient onze à participer à la première séance « Femmes de Valeur » à Cotonou.

Nous avons repris ces séminaires d’enseignement et de partage en raison des merveilles que cela a accompli dans la vie des femmes qui les ont suivi il y a quelques mois.

Nous rendons grâce à Dieu pour son assistance pour le démarrage. Les participantes étaient très motivées et très impliquées. Nous avons commencé par l’étude de ce fameux verset de Galates 5.1 avant de parler de ces actes et paroles qui ont impactés négativement notre image et estime de soi. Il y a eu aussi le partage et la prière de bénédiction en binômes.

Le prochain rendez-vous est pour le 16 mars prochain.

Témoignage d’une participante :

« J’étais chez moi ce matin un peu abattue parce que j’ai été malade toute la semaine. J’ai par hasard vu l’annonce du séminaire sur Whatsapp et l’Esprit m’a poussé à venir. Je ne savais même pas que c’était pour parler de sujets qui me tenaient à cœur. J’ai vécu le rejet de ma tante chez qui j’ai grandi et cela a agit sur moi jusqu’à aujourd’hui dans le ministère. Je rend grâce à Dieu qui m’a amené ici ». Sr Jeanne

Merci pour vos prières.

vlc-femmes-fev-cotonou

Publicités

Nouvelles de la formation à la consolation à Goma : l’amour de Dieu nous a consolées

Par Ruth :

fev2019

Lundi 11 février :


La formation à la consolation à Goma a bien commencer avec environs 80 participantes.

Nous avons partagé la Parole. Les femmes ont exprimé leurs lamentations et, à la fin, elles ont témoigné combien la Parole leur a fait du bien. « Quelle joie de connaître et d’accepter l’amour de Dieu par Christ notre Sauveur. Souvent nous mesurons l’amour de Dieu pour une personne en fonction de ses biens. Nous disons : « Si Dieu l’exauce c’est donc qu’Il l’aime, sinon comment pourrait-elle savoir qu’Il l’aime ? »
Aujourd’hui nous avons médité sur la valeur de l’amour de Dieu manifesté en Christ. Cette révélation nous a consolées !

Les besoins sont énormes chez les femmes abusées et elles ont beaucoup de problèmes dû à de nombreux conflits.

Que le Seigneur fasse son œuvre de salut et de restauration pour que ces femmes sortent de cette formation libérées.

 

Mercredi 13 février :


Merci pour vos prières !

Nous sommes maintenant avec plus de 100 femmes.

Aujourd’hui nous avons enseigné sur les blessures du cœur. Les femmes ont été très touchées et beaucoup ont pleuré amèrement. Nous avons prié avec plusieurs qui n’arrivaient pas à se calmer.Nous n’avons pas pu finir la formation à temps car c’était trop douloureux pour beaucoup. Mais Dieu a aider plusieurs à reconnaître leur état.

consolation-fev

Conférence sur les abus spirituels avec plus de 50 femmes à Goma

Par Ruth :

cape-basket-2323436_1280

Je suis bien arrivé à Goma vendredi 8 février, Dieu soit louer.

Samedi nous avons participé à la conférence sur les abus spirituels avec plus de 50 femmes. C’était merveilleux !

Plusieurs ont témoigner clairement devant les autres femmes présentes des abus dont elles ont été victimes. Ce fut douloureux d’entendre ces choses, si sales, qui se font « au nom de Dieu », « de la Bible », « de prophétie », « de la foi chrétienne et l’église ». Tout cela m’a fait pleurer…
Merci à notre Seigneur pour ce message de liberté qui libère de toutes ces chaines de mensonge de Satan.
Presque toutes les femmes disaient  « ces conférences sont très importantes » !

Lundi nous commençons la formation à la consolation avec ces femmes et beaucoup d’autres.

Merci pour votre soutien en prières.

 

Formation VLC pour femmes leaders : les participantes ont manifesté beaucoup d’intérêt pour la formation

Par Ruth : 

Nous avons clôturé la formation VLC-Femmes leaders  ce vendredi à Kinshasa.

Les femmes ont manifesté beaucoup d’intérêt pour la formation et sont déterminées à suivre toutes nos formations.

Nous avons eu beaucoup de témoignages personnels de chacune et cette formation a vraiment été une formation de formateurs.

Toute la gloire revient à notre Seigneur Jésus-Christ !

A la fin, les femmes ont fait des prières de reconnaissance. Chacune à prié dans son coin, bénissant Dieu pour les enseignements. Il était difficile de les arrêter… Cela était vraiment beau de voir comment notre Dieu a visité ces femmes.

Merci beaucoup pour vos prières.

Fin de l’acte 2 de la FAFVA à Lomé : les participantes repartent le cœur joyeux

Par Ablawa BOKO :

La deuxième session de la Formation à l’Accompagnement des Femmes Victimes d’Abus (FAFVA) a pris fin le mercredi 21 novembre dernier avec des participantes très contentes d’y avoir pris part.

Elles l’ont si bien exprimé à travers leurs témoignages : cette formation a changé beaucoup de choses dans leur vie et dans la manière dont elles vont désormais accompagner des victimes d’abus.

Elles étaient au nombre 15 à cette deuxième session de la FAFVA à Lomé avec Sylvine MECKENSTOCK et Ablawa BOKO. Voici le contenu de quelqu’uns de leurs témoignages :

 » J’ai appris beaucoup de choses à cette formation, surtout comment désormais travailler avec Dieu et non pour Dieu dans l’accompagnement. » Thérèse

 » Tout ce qu’on a fait m’a plu. J’ai principalement aimé le verset biblique expliqué avec le thème « établir son âme ». Avant je me disais qu’il avait quelque chose qui ne va pas avec moi, que je suis différente des autres. A un moment donné, j’accusais mes parents du fait qu’ils me protégeaient trop quand j’étais petite. Mais, avec ce séminaire, j’ai compris beaucoup de choses. » Délali

 » Ce qui m’a le plus touché durant cette formation c’est la facilité que Sylvine a de parler de Dieu. J’ai eu un autre aperçu de la relation entre Dieu et nous. Avant, c’était comme un poids pour moi, comme une charge. Mais, quand elle en parle, je vois que c’est léger. » Marie-Claire

 » J’ai aimé les études de cas avec les outils de méthodologie. Souvent quand on voit le cas, on se dit qu’on peut le gérer facilement. Mais, j’ai beaucoup gagné avec la facilité avec laquelle Sylvine nous oriente dans les questions à poser et surtout l’accent qu’elle met sur les émotions de la personne. » Emefa

 » Avec cette formation, j’ai compris que les émotions de la personne que nous  accompagnons sont très importantes pour comprendre sa situation. » Ameyo

 » Depuis la première session, j’ai appliqué les choses apprises dans ma famille et j’ai vu la différence avec mes deux filles. Cela me donne aussi beaucoup de courage dans mon
travail. J’arrive à travailler sur l’écoute. » Mawussé

 » Je suis contente parce que ce qu’on m’a enseigné ici je peux le pratiquer dans ma vie,
dans ma famille et dans mon travail avec mes collègues. » Dzifa


Les regards sont tournés vers juin 2019 pour la troisième session. Merci pour vos prières qui nous ont portées tout au long de ce séjour à Lomé. Nous avons vu la main du Père à l’oeuvre et de façon très réelle au cours de cette formation. Il est avec nous et nous en sommes conscientes !

Formation à l’accompagnement des femmes victimes d’abus sexuels : nous sommes à la session 2

Par Ablawa BOKO :

La formation à l’accompagnement des femmes victimes d’abus sexuels a démarré  depuis le jeudi dernier à Lomé avec une quinzaine de participantes. Les femmes qui étaient à la session de mai ont exprimé leur reconnaissance au Père pour l’œuvre qu’il a commencé en elles.

Voici leurs témoignages :

 « Avant je vivais dans la honte à cause des « thèmes étiquettes » qu’on m’avait collé depuis mon enfance. Mais, avec cette formation et le chapitre sur la honte j’ai compris beaucoup de choses. Et aujourd’hui je marche la tête haute en prenant en compte ce que Dieu dit de moi ». Thérèse

 

« Dans mon travail dans les centres de développement des enfants, j’avais besoin de savoir comment aider les personnes victimes d’abus. Et quand je suis arrivée à cette formation le premier jour, j’ai remercié Dieu parce que c’est exactement ce que je cherchais. » Clémentine

 

« J’ai été marqué par la démarche du pardon. Avant, je me disais que je pardonnais et quand je revoyais la personne j’avais mal à l’intérieur, tous mes ressentis refaisaient surface. Mais, avec le chapitre sur le pardon, j’ai pu faire la démarche et je me sens déchargée. « » Jeanne

Notons que pour cette deuxième session, le groupe que nous avons à entretenir pendant cinq jours est composé en majorité de femmes qui n’étaient pas à la session de mai 2018. Nous faisons confiance au Père pour la suite. Merci pour vos prières.

Butembo, VLC femmes + ASR jeunes : la formation a très bien commencé

Par Ruth :

►  Dimanche 14 octobre : 

Nous venons d’arriver à Butembo, ce soir. Nous avons été accueillis très chaleureusement par le couple Pasteur Romain de l’église ARCHE et nous sommes logés chez eux.

Merci de prier pour le travail ici.

Nous commençons lundi matin avec les femmes de 6 h à 10 h puis les après-midis avec les jeunes pour ASR.

Le frère Isaac de ASR Goma est venu nous rejoindre à Butembo pour son renforcement de capacités et pour nous aider. Ça va me permettre de me reposer un peu le soir.

Nous sommes entrain de comprendre ce que veut dire que « la moisson est grande mais qu’il y a peu d’ouvriers ».

Oui, prions pour que des missionnaires viennent encore et encore de ce côté du pays où même les serviteurs de Dieu sont blessés, démoralisés. Ils ont faibli a cause de la tribulation. Ils ont besoin de consolation.

Tout le peuple est blessé, surtout dans son cœur. Ils disent : « nous sommes tous des blessés du cœur. Personne n’est guéri et les personnes continuent de se blesser mutuellement. »

Ce message de consolation est pour eux, c’est de l’eau dans le désert. Gloire à Dieu.

Merci de vous savoir à nos côtés pour la suite de cette mission qui n’est pas du tout facile mais nous sommes sous le joug de Christ et tout va bien.

►Lundi 15 octobre :

La formation a très bien commencé. 92 mamans pour VLC femmes et plus de 50 jeunes pour ASR.

Nous glorifions le Seigneur pour ce beau début ! Merci pour vos prières.