Fin de l’acte 2 de la FAFVA à Lomé : les participantes repartent le cœur joyeux

Par Ablawa BOKO :

La deuxième session de la Formation à l’Accompagnement des Femmes Victimes d’Abus (FAFVA) a pris fin le mercredi 21 novembre dernier avec des participantes très contentes d’y avoir pris part.

Elles l’ont si bien exprimé à travers leurs témoignages : cette formation a changé beaucoup de choses dans leur vie et dans la manière dont elles vont désormais accompagner des victimes d’abus.

Elles étaient au nombre 15 à cette deuxième session de la FAFVA à Lomé avec Sylvine MECKENSTOCK et Ablawa BOKO. Voici le contenu de quelqu’uns de leurs témoignages :

 » J’ai appris beaucoup de choses à cette formation, surtout comment désormais travailler avec Dieu et non pour Dieu dans l’accompagnement. » Thérèse

 » Tout ce qu’on a fait m’a plu. J’ai principalement aimé le verset biblique expliqué avec le thème « établir son âme ». Avant je me disais qu’il avait quelque chose qui ne va pas avec moi, que je suis différente des autres. A un moment donné, j’accusais mes parents du fait qu’ils me protégeaient trop quand j’étais petite. Mais, avec ce séminaire, j’ai compris beaucoup de choses. » Délali

 » Ce qui m’a le plus touché durant cette formation c’est la facilité que Sylvine a de parler de Dieu. J’ai eu un autre aperçu de la relation entre Dieu et nous. Avant, c’était comme un poids pour moi, comme une charge. Mais, quand elle en parle, je vois que c’est léger. » Marie-Claire

 » J’ai aimé les études de cas avec les outils de méthodologie. Souvent quand on voit le cas, on se dit qu’on peut le gérer facilement. Mais, j’ai beaucoup gagné avec la facilité avec laquelle Sylvine nous oriente dans les questions à poser et surtout l’accent qu’elle met sur les émotions de la personne. » Emefa

 » Avec cette formation, j’ai compris que les émotions de la personne que nous  accompagnons sont très importantes pour comprendre sa situation. » Ameyo

 » Depuis la première session, j’ai appliqué les choses apprises dans ma famille et j’ai vu la différence avec mes deux filles. Cela me donne aussi beaucoup de courage dans mon
travail. J’arrive à travailler sur l’écoute. » Mawussé

 » Je suis contente parce que ce qu’on m’a enseigné ici je peux le pratiquer dans ma vie,
dans ma famille et dans mon travail avec mes collègues. » Dzifa


Les regards sont tournés vers juin 2019 pour la troisième session. Merci pour vos prières qui nous ont portées tout au long de ce séjour à Lomé. Nous avons vu la main du Père à l’oeuvre et de façon très réelle au cours de cette formation. Il est avec nous et nous en sommes conscientes !

Publicités

Des nouvelles de Sylvine depuis le Togo

Par Sylvine :


Bonjour à tous !

Nous profitons de ce dimanche sans programme particulier pour nous reposer un peu.

Bertrand est reparti vendredi soir, et Rob-jan hier matin en bus vers la Côte d’Ivoire.

Ablawa et moi continuons demain la formation des femmes sur le sujet de la famille fonctionnelle et dysfonctionnelle génératrice d’abus, qui touche beaucoup d’entre elles. Nous continuerons sur un symptôme fréquent dans les traumatismes ponctuels ou chroniques qui est la dissociation, et comment, dans un accompagnement avec le Saint-Esprit et dans la délicatesse et l’humilité, nous pouvons apporter les offres d’amour de Dieu pour guérir et se reconstruire.

Nous sommes reconnaissantes de la simplicité et la vérité dans les échanges. La Parole se délie, avec des témoignages très touchants et des questions très vivantes. Vraiment, le Seigneur est bon.

Nous désirons que chaque sœur reçoive pour elle-même la consolation du Seigneur, pour être capable de la transmettre et nous remettons cela à vos prières. Que nous puissions rester aussi nous même à l’écoute du cœur d’amour du Père pour ses filles précieuses et bien-aimée, et transmettre avec l’aide de notre cher Saint Esprit.

Avec mon affection fraternelle à chacun.

Formation à l’accompagnement des femmes victimes d’abus sexuels : nous sommes à la session 2

Par Ablawa BOKO :

La formation à l’accompagnement des femmes victimes d’abus sexuels a démarré  depuis le jeudi dernier à Lomé avec une quinzaine de participantes. Les femmes qui étaient à la session de mai ont exprimé leur reconnaissance au Père pour l’œuvre qu’il a commencé en elles.

Voici leurs témoignages :

 « Avant je vivais dans la honte à cause des « thèmes étiquettes » qu’on m’avait collé depuis mon enfance. Mais, avec cette formation et le chapitre sur la honte j’ai compris beaucoup de choses. Et aujourd’hui je marche la tête haute en prenant en compte ce que Dieu dit de moi ». Thérèse

 

« Dans mon travail dans les centres de développement des enfants, j’avais besoin de savoir comment aider les personnes victimes d’abus. Et quand je suis arrivée à cette formation le premier jour, j’ai remercié Dieu parce que c’est exactement ce que je cherchais. » Clémentine

 

« J’ai été marqué par la démarche du pardon. Avant, je me disais que je pardonnais et quand je revoyais la personne j’avais mal à l’intérieur, tous mes ressentis refaisaient surface. Mais, avec le chapitre sur le pardon, j’ai pu faire la démarche et je me sens déchargée. « » Jeanne

Notons que pour cette deuxième session, le groupe que nous avons à entretenir pendant cinq jours est composé en majorité de femmes qui n’étaient pas à la session de mai 2018. Nous faisons confiance au Père pour la suite. Merci pour vos prières.